Accueil Editos Breves Archives Sommaires Librairie Abonnements Liens Contact
N° d'abonné :
Mot de passe :


Mot de passe oublié ?
Le prochain JDJ paraîtra le
20 septembre 2013
Consulter un autre édito



Pub inappropriée ?

L'AS-TU LU ?




Edito du n° 221 (01-2003)

Barbares post-électoraux

Chacun aura remarqué que de nouveaux barbares sont devenus ces derniers temps sources de tous les dangers : les chauffards.

Ils sont apparus cet été le 14 juillet exactement. Ils n’existaient pas avant.

De là à dire qu’ils sont le produit de la nouvelle majorité politique ce serait exagéré, mais force est cependant d’observer que dans la précampagne et la campagne il n’a nullement été question de ces 8 000 morts qui chaque année endeuillent le pays.

 Par Jean-Pierre Rosenczveig 


Toujours cette idée que l’Homme - le conducteur délinquant , le jeune délinquant - viole la loi parce qu’il le veut , il suffit donc de lui faire peur pour qu’il ne le soit plus !

Quel candidat, quel journaliste se souciait de ce que la France tenait le cordon noir européen de l’insécurité routière? On parlait plutôt de ces petits jeunes, frisés ou non qui venaient de nos banlieues. Pas de beaufs avinés au volant de leur caisse à mort !

Imaginez une campagne électorale sur fond de radars, police des routes, retrait de permis, permis à renouveler pour les vieux (électeurs) ! Depuis juillet et encore plus depuis quelques jours, les accidents mortels grouillent à la télévision comme un temps les agressions par les mineurs ou supposés jeunes.

Pas question de nier le fléau social des accidents de la circulation. On relèvera même qu’ils tuent 100 ou 500 fois plus que la délinquance des jeunes !

Mais il faut quand même s’interroger sur les sincérités successives de ceux qui nous gouvernent. Et puis, pour évaluer les réponses avancées, il n’est pas inutile de faire des analogies : on doit respecter les règles de conduite par la peur du gendarme et non pas parce que ces règles sont protectrices.

Toujours cette idée que l’Homme - le conducteur délinquant , le jeune délinquant - viole la loi parce qu’il le veut , il suffit donc de lui faire peur pour qu’il ne le soit plus !

En tout état de cause, bonne année !

Et entre boire et conduire il faut choisir. Zéro gramme d’alcool dans le sang est une bonne décision ...refusée voici vingt ans par le HCPF!